Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N'être nulle part, N'être rien ni personne..... : L'Unité

Publié le par Fabcee


Bonjour à tous,

Dans un de mes articles « les entités... », j’exprimais :

Véritablement, nous sommes là, mais nous ne sommes pas là, nous sommes partout et en même temps nulle part.

Sans avoir les mots  suffisant pour exprimer cette sensation.

En lisant un livre magnifique : « UN » de RASHA édition Ariane, je tombe sur un de ces chapitres :

« N'être nulle part. N’être rien ni personne, ici et maintenant »

 

Je vous livre ainsi sa propre compréhension en mots de se sentiment d’unité :

 

« Où alliez vous tout ce temps ? Où cette quête vous mène –t-elle ? Et où vous trouvez –vous en ce moment ? La réponse à toutes ces questions est très simple : nulle part.

La direction dans laquelle vous présumiez vous diriger pendant une bonne partie de cette vie-ci ne vous conduira pas où vous désirez maintenant aller. Ce chemin ne conduira donc nulle part. La quête de l’illumination qui vous a toujours échappée vous conduit à la même destination, car vous ne pouvez être nulle part au-delà d’où vous êtes présentement. Tant que vous croyez qu’il existe une destination juste au-delà de l’horizon, vous n’êtes nulle part.

Le transfert de votre ambition de la sphère matérielle au domaine spirituel ne change rien. Vous demeurez dans une quête incessante de ce qui vous manque, croyez vous. Tant que vous n’êtes ni ici ni là, vous n’êtes nulle part. Vous êtes dans un enfer d’efforts, un état qui invalide la réalité du point où vous êtes par rapport au point où vous croyez que vous n’êtes pas. Alors qu’en fait c’est dans ce nulle part que vous désirez le plus ardemment être, et c’est là que vous avez toujours été.

La destination vers laquelle vous présumez que votre quête spirituelle vous porte n’en est pas du tout une. Par définition, une destination est ailleurs qu’à l’endroit où vous êtes. Et où vous êtes est le seul lieu qui existe et existera à jamais, soit Nulle part. Tout ce qui peut changer, c’est votre perception de cet heureux état. Tant que vous croyiez qu’il vous manque un bout de chemin, vous connaîtrez le mécontentement, quelle que soit la distance que vous penserez avoir parcourue. Quand vous embrasserez le moment de l’ici et maintenant, comme affirmation joyeuse de votre être, quel que soit le point où vous croirez être, vous serez arrivé. Car il n’Est nulle part où il faille « être ». Une fois là, on Est, tout simplement. On est partout. C e qui, par définition, est nulle part.

Le moment du « maintenant » est une formulation dans lequel vous vous trouvez est une affirmation de perfection formulée à l’univers. C’est la réponse parfaite aux paramètres que vous avez établis. C’est le reflet parfait de vos attitudes, de vos croyances et de votre manipulation physique et consciente de l’illusion que vous tenez pour votre vie. C’est là que vous désirez le plus être. Ce moment même. Maintenant. C’est le point culminant de tout ce qui a eut lieu déjà. Et il est ici pour vous livrer un trésor, dans la mesure où vous consentez à le recevoir. Cependant, tant que vous nierez la perfection de ce « maintenant » et des circonstances dont il vous a fait don, vous continuerez à errer, à chercher quelque chose qui resterez toujours hors d’atteinte.

Il s’agit, en ce moment du « maintenant », de cesser complètement cette activité et d’Etre simplement immobile. En définitive, c’est dans l’immobilité que vous découvrirez ce qui a toujours été là : Rien. Rien du tout. Pas de grandes lumières aveuglantes. Pas de profondes idées « cosmiques ». Pas d’autre à quoi vous connecter afin d’être complet. Pas d’impression d’atteindre quoi que ce soit. Pas de sentiment enthousiaste de votre valeur personnelle. Ce ne sont là que les accessoires d’une illusion linéaire que vous avez laissée derrière vous quand vous vous êtes aventuré dans la véritable réalité.

Dans l’immobilité, il n’Est Rien. Rien à « avoir ». Pour connaître l’ »avoir », il faut avoir connu le « non-avoir », un sentiment de manque. Dans un état de perfection, rien ne peut manquer. Il ne peut exister que Tout. Où il y a tout, il ne peut exister rien de plus. Et cet état n’est possible que lorsqu’il n’y a Rien, rien de plus à désirer. Car dans ce Rien, Tout ce qui Est s’avère présent.

Qui serez –vous une fois engouffré dans cette immobilité infinie ? Serez-vous qui vous êtes maintenant ? Ou quelqu’un d’autre, une version supérieure, plus intelligente, plus raffinée de celui que vous pensez être vous ? Ni l’un ni l’autre. Celui qui émerge à la perfection de Soi dans l’immobilité infinie est Personne. Car par définition, vous ne pouvez être dans l’immobilité Infinie. Rien ni personne ne peut être là. Et pourtant, dans la profonde quiétude que vous connaîtrez, vous expérimenterez la conscience. Et, en même temps, vous saurez qu’il n’y a « là » rien dont on puisse être conscient.

Qui fait l’expérience de cette conscience ? Ce ne peut être vos, car vous ne pouvez être là. La seule possibilité ? Personne.

C’est au bout du compte ce que vous découvrirez que vous êtes. Car, pour être « quelqu’un », ce que vous êtes, il faudrait qu’existe ce que vous n’êtes pas. Ni l’un ni l’autre ne peuvent exister dans  l’immobilité infinie, car rien ne peut y exister. Par conséquent, dans cet état de conscience, vous ne pouvez Etre que Personne. Et en même temps, votre conscience est Tout ce qui Est là. Dans l’immobilité, vous comprendrez que vous Etes cela.

Quand vous sortirez de l’illusion même pour un seul  instant, et que vous renoncerez à votre prétendue réalité, il y aura toujours la possibilité de vous perdre dans une réalité qui ne connaît ni futur ni passé. Dans cet état de conscience, il ne peut exister que le Maintenant. Et dans cet état de maintenant existe Tout ce qui Est, le moment toujours présent que vous incarnez en réalité.

Dans l’illusion vous avez un passé. Et dans votre esprit, vous aspirez constamment à vivre dans un avenir qui semble ne jamais arriver. Dans l’immobilité, vous expérimentez tout ce qui imprègne le Maintenant et vous reconnaissez en lui Tout ce qui Est. Vous expérimentez l’omniprésence de votre conscience, ici dans l’éternel Maintenant. Et vous comprenez que votre conscience est ce Maintenant, le sentiment d’une présence fusionnée dans l’Unité avec l’éternel Tout ce qui Est. »

 

 

Commenter cet article

Azur 20/10/2009 06:16


Bonjour Fabcée, je relis ces mots avec joie d'autant plus que je sens encore cette énergie dans ses mots qui m'imprègnent. À lire et relire je ne sais plus combien se fois ce livre, avec un autre
niveau de compréhension chaque fois, ces mots s'imprègnent dans nous; et cette longue pause que j'ai, l'état dans lequel je me sens bien enfin, viens d'un ici maintenant qui est de plus en plus
intense. Étonnant tout ce qu'il m'a fallu laisser partir en quelques semaines, sans que je le vois vraiment. Là, je sais où je suis. Je vois le pourquoi de cette pause. Il y a une force dans moi
qui me porte et je la laisse me porter.Pas de questions. Pour l'instant.
Merci d'avoir publié ces mots.
Je t'embrase Madame!!
Ta louloutte...


Fabcee 21/10/2009 23:05


bonsoir azur,
merci de ces belles paroles.
je t'embrasse aussi de tout mon coeur, belle Madame.
Profite de ces instants si doux, car si nous ne les prennons pas pour nous memes, personnes ne poura le faire à notre place.
à bientôt ma belle  louloutte


kiara 15/10/2009 19:19


ça finira bien par rentrer à force... enfin je l'espère! ici et maintenant
bisous


LADY MARIANNE 14/10/2009 21:01


bonsoir !!
un peu compliqué pour une non initée comme moi
mais force ça va rentrer dans mon petit crane !!
merci pour ces explications -
bises lady marianne


Fabcee 21/10/2009 22:47


bonsoir marianne,
ne te sous estime pas, car comme chacune d'entre nous tu porte cette lumière divine en toi.
tu es divine, seule toi ne le vois pas.
comme ton nom le porte tu es une lady, et en cela tu es deja parfaite.
gros bisous, que notre coeur à tous remplisse le tien, afin que ta lumière soit ssi forte, que nul doutes illusoires ne puisse persister.
bisous, ma soeur